Honfleur : le centre de marques est une chance pour la Normandie

10/11/2017

Commerce. Plus beau centre de marques d’Europe, le village concourt pour un titre mondial saluant son intégration dans le paysage estuarien. Économiquement tous lui prédisent un avenir florissant.

    40 000 visiteurs ce week-end, plus de 150 000 d’ici la fin de l’année, 1,4 million d’ici un an, 2 millions d’ici trois ans. Franck Verschelle, président d’Advantail, promoteur du centre de marques Honfleur Normandy Outlet a égrainé hier les objectifs du groupe. Et notamment d’atteindre les 100 % de commercialisation des boutiques, « aujourd’hui à 65 %, d’ici l’été prochain. » Avançant un chiffre d’affaires en progression constante sur l’ensemble de ses centres, plus 7 % cette année, le promoteur voit dans ce dernier né, à Honfleur, « un positionnement parfait. La clé de notre réussite, c’est de proposer le Top 15 des marques indispensables... »

    En plus de celles déjà dévoilées, le client trouvera en effet aux Galeries Lafayette, qui occupent le plus gros magasin avec Nike, des griffes prisées : Napapijri, Ikks, Armani, Ralph Lauren, Cerruti, Façonnable... qui se sont déjà arrachées hier, lors de la journée réservée aux VIP. D’autres enseignes suivront après la seconde phase de commercialisation, pour atteindre cent boutiques. Les travaux débuteront au second semestre 2018.

    Avant cela « dix nouvelles boutiques auront ouvert d’ici la fin de l’année, » indique Corinne Wortmann, directrice de l’outlet, fin prête pour l’ouverture au public ce vendredi matin à 10 h. « Nos clients sont très impatients. Depuis quelques jours nos réseaux sociaux s’affolent, plus de 20 000 inscrits en quelques jours aux newsletters, le centre prend vie. Nous sommes prêts ».

    Une couronne mondiale ?

    Sur le plan architectural Franck Verschelle est comblé : « Édouard François [l’architecte] a su sublimer un site unique, nous avons le plus ambitieux et le plus beau projet à ce jour ». Déjà meilleur projet européen, l’outlet concourt pour un premier prix mondial récompensant son intégration dans le paysage estuarien, au pied du pont de Normandie et son respect de la biodiversité...

    Économiquement, l’ensemble des élus présents hier matin pour l’inauguration sont unanimes : « Le village sera une locomotive pour Honfleur, pour l’Estuaire, pour le Calvados et toute la Normandie. » De nouveaux projets industriels, touristiques, culturels arrivent. Le maire d’Honfleur en est persuadé « sans le centre, ils ne viendraient pas »...

    Sur l’ensemble du Parc d’activités Calvados-Normandie de 120 hectares, Michel Lamarre, promet à terme « jusqu’à 3 000 emplois. Honfleur va devenir la ville logistique... Ce centre c’est tout bonnement, une chance pour la Normandie tout entière. »

    « Il est loin en effet le temps où, se rappelait Jean-Léonce Dupont, président du département du Calvados, la DTA (Directive territoriale d’aménagement, N.D.L.R.) préconisait un développement économique au nord du territoire, et le sud un endroit à visiter... Ce projet montre l’inverse, il est un élément d’attractivité à l’échelle internationale. Nous sommes au début d’une dynamique qui permettra de construire entre les deux rives et même au-delà un avenir commun et harmonieux. Le centre correspond à une vision stratégique du Calvados. Honfleur, capitale touristique du département et de la Normandie, est une porte ouverte sur la Seine, sur le Département et sur le monde... » Bus de ville, taxis 7/7, petit train électrique pour rejoindre le centre-ville, un projet de navette fluviale est même à l’étude. De quoi désengorger l’accès au centre et le parking de 1 000 places déjà saturés hier. En attendant, et vu la déferlante de clients attendus aujourd’hui et tout le week-end, il faudra faire preuve de patience. Patience récompensée par de nombreuses attentions. Et notamment dans la plupart des boutiques, une réduction de 20 % en plus des 30 % déjà pratiqués.

    source : paris-normandie