Ils découvrent un four à sel de l’âge de bronze dans la Manche

17/02/2017
by Roiguita Normand’ici

Dans le sud de la Manche, à Saint-Jean-le-Thomas, un four à sel datant du Ier millénaire avant JC a été découvert sur la plage par un guide des Chemins de la Baie du Mont-Saint-Michel. Jeudi 16 février 2017, des bénévoles ont sorti les pierres du sable pour les exposer.

À Saint-Jean-le-Thomas (Manche), un four à sel datant du Ier millénaire avant JC a été découvert sur la plage par un guide des Chemins de la Baie du Mont-Saint-Michel, il y a quelques mois.

Une mise en valeur

C’est hier, jeudi, avec d’autres guides et bénévoles que les pierres ont été dégagées du sable. Objectif ? Remonter le four à sel pour le mettre en valeur, de l’autre côté de la plage où il a été trouvé.

Un four à sel datant de l’âge de bronze

C’est en se promenant sur la plage avec son chien que Jean-Marie Portier prête un jour attention à ces pierres pas comme les autres. « Leurs bords encore saillants prouvent qu’elles n’ont pas été apportées là par la mer, c’est la main de l’homme qui les a déplacées » explique Dominique Bunel, guide, lui aussi.

Jean-Marie Portier fait ensuite appel à l’archéologue de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), qui lui « défend » d’en parler autour de lui : « Il ne fallait surtout pas que des gens viennent fouiller avant que le four soit examiné. »

Une initiative bénévole

Ce four à sel, qui permettait de faire chauffer l’eau de mer au bois pour récupérer le sel, est une découverte rare : seuls quatre ou cinq fours à sel sont répertoriés en France.

« Les archéologues de la Drac, une fois qu’ils ont expertisé, ils rebouchent le trou et leur mission s’arrête. Il n’y a pas forcément de valorisation, raconte un autre guide de la baie, Alexandre Moores, alors quand Jean-Marie m’a appris que personne ne souhaitait le sortir, on s’est dit que c’était dommage et on s’est organisé. »

Source : Ouest France