Pont-Audemer : Se souvenir du jeune soldat

14/11/2017

Histoire. Un écrivain recherche des informations sur un jeune Pont-Audemérien, Maurice Halley, tué dans les Aurès durant la guerre d’Algérie, en 1961. Ce soldat était un appelé.

    Cela fait 25 ans que Patrick-Charles Renaud se passionne pour l’Histoire et les Hommes qui la composent. Après voir sorti il y a deux ans Dans les yeux des poilus, l’écrivain publiera un ouvrage sur la Grande Guerre en janvier 2018, travaille en ce moment sur un autre livre lié à la guerre d’Algérie. L’auteur devrait sortir courant 2018. Pour compléter ses recherches, l’auteur lance un appel aux Pont-Audemériens et habitants de sa région pour retrouver des informations sur un jeune combattant, Maurice Halley. Il a été tué au combat le 2 avril 1961 dans les Aurès, en Algérie. Il appartenait au 14e régiment de chasseurs parachutistes.

    Un combat perdu d’avance

    C’est l’histoire d’un oncle tué en Algérie qui a donné l’idée à l’auteur de se pencher sur une partie de cette histoire. Au gré de ses lectures et de ses premières recherches au sein des archives militaires, il tombe sur un régiment de parachutistes décimés en 1961. « Ce qui m’a interpellé, c’est de voir que des gamins de 20 ans avaient été envoyés au front sans avoir été préparés à ce qui allait leur arriver, explique Patrick-Charles Renaud. Ils n’avaient pas choisi d’être là et ils y ont laissé leur vie », poursuit-il.

    Quand il commence à s’intéresser à ce régiment, il mène l’enquête et déroule le fil. « J’ai envoyé beaucoup de courriers, rencontré des anciens combattants qui m’ont parlé d’anciens combattants et ainsi de suite. Même s’ils sont âgés, pour la plupart, de 80 ans aujourd’hui, ils ont encore de très bons souvenirs et surtout sont souvent restés en contact les uns avec les autres. »

    À l’issue de l’opération, le régiment du jeune Eurois déplorera sept tués et plus d’une vingtaine de blessés, dont plusieurs graves. Les troupes venues en renfort, dont les légionnaires, ne feront pas mieux que les appelés du 14e et enregistreront également des pertes. Un hélicoptère sera même abattu. Cela a été la dernière opération pour les parachutistes du 14e RCP. Le 7 avril 1961, Maurice Halley et les autres victimes seront inhumés provisoirement dans le cimetière de Batna. « Le livre que je prépare a pour objectif de raconter les dernières semaines des hommes de ce régiment en Algérie, à un moment où l’histoire était “tiraillée”. Il faut se souvenir qu’au début du mois d’avril 1961, le sort de l’Algérie était scellé : le référendum sur l’autodétermination du 8 janvier 1961 avait été largement accepté par le peuple français. Et pourtant, de jeunes hommes, partis effectuer leur service militaire en Algérie, étaient encore engagés dans des opérations meurtrières », explique l’auteur.

    Infos pratiques

    Si vous avez des informations sur Maurice Halley, vous pouvez joindre Patrick-Charles Renaud à l’adresse suivante : patrick-charles.renaud@orange.fr ou au 06 77 89 89 67.

    source : paris-normandie