Rouen : Bidonville, le festival des solidarité s’organise à Malraux

07/12/2017

C’est sous la forme d’un grand « escape game » que le festival Bidonville s’installe pour trois jours à André-Malraux.

    «Comme un nouveau regard sur le monde » est le thème choisi par le Festival des solidarités pour son événement « Bidonville dans la ville », à partir d’aujourd’hui jeudi 7 décembre jusqu’au samedi 9 décembre. Après Droits à l’essentiel en 2014 qui avait un peu capoté pour cause de tempête, le festival est monté sur les Hauts en 2016 à Malraux.

    Pour l’édition 2017, il s’agira donc « d’échanger sur la problématique de l’accès aux biens essentiels des populations les plus vulnérables, au Sud comme au Nord », explique le coordinateur du festival, Joël Santus.

    Expos et soirée cabaret

    Le festival est initié par le comité catholique contre la faim-Terre Solidaire et le collectif Codasi (Collectif des associations de solidarité internationale de Haute-Normandie) et soutenu par de nombreuses associations, la Ville et la Région.

    Le spectacle pédagogique sera présenté aujourd’hui et demain à des lycéens et des collégiens - plus de six cents jeunes sont attendus - qui seront accompagnés au fil de la visite de l’exposition par des bénévoles et des comédiens. « Des sculptures interpellent, dévoile Joël Santus, puis les élèves enlèvent leurs manteaux, qui s’intègrent dans le décor. Dans un souk, le débat est lancé. On parle de solidarité, d’Afrique, de migrants... ».

    Demain vendredi, de 20 h à 23 h, une soirée cabaret ouverte à tous sera organisée au centre culturel Malraux, avec Alain de Nardis, Babou’1, Daniel Mayar, Luka et Léo Ispir, et Rock’n stod (entrée 5 €).

    Samedi 9 décembre, à partir de 14 h, le public est invité à participer à un grand escape game animé par des comédiens de plusieurs compagnies comme Dans la forêt Hur Ben, le Théâtre d’en Haut ou la Youle Compagnie, et les membres des associations participantes. « Nous avons choisi une forme interactive pour qu’il puisse y avoir un débat d’idées ».

    Outre les expositions installées sur les murs du bidonville, les visiteurs pourront résoudre une série d’énigmes validées par l’écrivain rouennais Michel Bussi (un livre sera offert au vainqueur).

    Source : paris-normandie par Patricia BUFFET