Saint-Étienne-du-Rouvray : la belle saison du Rive Gauche

15/09/2017

Saint-Étienne-du-Rouvray. Béatrice Hanin, directrice du Rive Gauche, lève le rideau sur une saison inspirée, tonique et engagée.

    N’en déplaise à mère nature, la vie veut la vie. Alors, Béatrice Hanin, directrice du Rive Gauche, prévient : « Notre marqueur pour la saison 2017-2018 c’est la jubilation de la rencontre avec les autres ». Tous les autres. « De toutes origines, toutes catégories sociales et tous âges ». Danse, musique, théâtre, cirque... Ci-jointe la liste de nos envies dans cette programmation (riche de quarante rendez-vous) qui s’annonce très inspirée, tonique, et engagée. Ce qui, de nos jours, est inestimable.

    DANSE

    La Déclaration (mardi 14 novembre). Nouvelle création de l’artiste normand Sylvain Groud, cette ronde fraternelle et chaleureuse réunit cinq danseurs et cinq musiciens (dont Naïssam Jalal), touchés par la grâce.

    Via Kanana (vendredi 1er décembre). Danse de rue et de contestation, cette pièce chorale sud-africaine, signée Grégory Maquoma procurera joie et courage. À ne pas rater.

    La nuit de la danse (samedi 16 décembre). Pour vivre des expériences intenses, jusqu’aux transes du dance floor... Où l’on découvre, entre autres artistes, une danseuse d’exception, la « solaire et rayonnante » Nathalie Pernette en résidence pour deux saisons.

    MUSIQUE

    Abd al Malik rencontre Albert Camus (vendredi 13 octobre). Malik revisite la langue de Camus avec sa partition de slameur. Un très bel et émouvant hommage à l’auteur de « La chute » dont il dit qu’il l’a sauvé de la rue.

    Ricardo Ribeiro (mardi 30 janvier). Il est la nouvelle étoile du fado portugais. Une présence humble d’une infinie douceur, une voix pénétrante et sublime de mélancolie.

    Émily Loizeau (jeudi 22 mars). Artiste complète et engagée, musicienne hors pair, plus elle avance, plus Loizeau se laisse guider par une impérieuse nécessité d’authenticité et de profondeur. Avec Mona (son 4e album), elle convoque les gouffres et les tragédies d’une histoire familiale sur des harmonies d’une classe folle.

    THÉÂTRE

    Une trop bruyante solitude (mardi 28 novembre). Un texte de Bohumil Hrabal sur une mise en scène à couper le souffle de Laurent Fréchuret. L’histoire d’un homme, affecté au pilonnage de livres interdits qui s’est donné pour mission de sauver les grands textes. Attention : chef-d’œuvre !

    Rumeur et petits jours (mardi 5 décembre). De et par Le Raoul collectif. Où l’on assiste au dernier round de cinq chroniqueurs dont l’émission doit disparaître sur décision d’actionnaires sans foi, ni loi. Non, « il n’y a pas de fric de droite et de fric de gauche, il y a le fric tout court »... Un spectacle absolument incontournable et désopilant.

    L’avaleur (mardi 17 avril). D’après « Other people’s money » de Jerry Sterner. Mise en scène et interprétée, entre autres, par Robin Renucci. Une fable contemporaine, acerbe et jubilatoire, « dénonce la destruction du secteur industriel par la finance ».

    Renseignements : 02 32 91 94 94.

    Site : lerivegauche76.fr

    Billetterie : inforesarivegauche@ser76.com

    Rendez-vous samedi 16 septembre à 15 h pour explorer l’envers du décor, avec les techniciens du théâtre pour guides. Visite gratuite dans le cadre des Journées du patrimoine. Réservation obligatoire au 02 32 91 94 90.

    source : paris-normandie