9 objets auxquels vous n’auriez jamais pensé... pour agrémenter votre jardin !

17/02/2017

L’arrivée du printemps rime naturellement avec l’envie irrépressible de retourner au jardin pour effacer les stigmates de l’hiver.

    On cherche à colorer son extérieur, lui donner du relief et du sens pour le préparer aux longues journées estivales à venir... Le premier réflexe est souvent d’aller en jardinerie pour s’inspirer des dernières tendances. Faire le plein de plantes annuelles aux couleurs vives, acheter quelques arbustes déjà fleuris et, pourquoi, pas craquer pour ce magnifique pot aux couleurs chatoyantes et au prix... exorbitant !

    Il est malheureusement de coutume de dépenser des sommes astronomiques quand arrivent les beaux jours pour redonner un coup de jeune à la déco du jardin, l’achat des contenants de plantation étant souvent l’un des points noirs pour le porte-monnaie. Il existe pourtant des possibilités infinies pour agrémenter son jardin de pots et jardinières en tout genre ! Optez pour le recyclage d’objets de votre quotidien ! En plus d’apporter une touche insolite à vos espaces, ils vous apporteront la satisfaction d’avoir contribué à redonner une deuxième vie à vos vieilleries et économiser vos précieux deniers !

    1 - Les cageots de pommes

    Qui n’est jamais revenu du supermarché avec un cageot dans le coffre ? Ces petits conteneurs, qu’on utilise volontiers pour transporter ses denrées alimentaires, se voient recyclés aisément pour la confection de jardinières écolo et design. Pour cela, rien de plus simple ! Il vous suffit de placer un feutre non tissé dans le cageot afin de laisser l’eau passer au travers et donc favoriser le drainage, tout en maintenant votre substrat de plantation. Mettez-y ensuite vos végétaux, colorés de préférence pour donner tout son potentiel à votre nouvelle jardinière en jouant sur les contrastes chromatiques.

    2 - Les boîtes à œufs, l’équivalent des pots en tourbe

    Ce type de boîte en carton accueille des petits semis dans l’attente d’être repiqués en pleine terre. Ces contenants sont l’exact équivalent pots en tourbe de 3 centimètres de diamètre vendus dans le commerce. Un peu de terreau, quelques graines, de la chaleur et de l’humidité et le tour est joué ! L’avantage de ces types de contenants est qu’ils peuvent être placés directement en pleine terre lorsque les graines sont suffisamment matures pour être repiquées. Les plus courageux feront même pousser leurs plantes directement... dans les coquilles d’œufs !

    3 - Les boîtes de conserve

    Petites ou grandes, les boîtes de conserve font partie intégrante de notre quotidien. Plutôt que de les jeter à la poubelle après utilisation, avez-vous déjà pensé à les utiliser pour créer des jardinières miniatures ? Que ce soit à l’intérieur, dans la cuisine, ou à l’extérieur de votre maison, elles feront leur petit effet ! Si vos boîtes sont teintées directement sur le métal, vous pouvez les utiliser telles quelles. À vous de bien coordonner les styles et les couleurs ! Si elles sont recouvertes de papier, il vous suffit de retirer proprement ce dernier pour faire apparaître le côté brillant du métal. Vérifiez ensuite si l’intérieur est « imperméabilisé » pour lui éviter de rouiller. Si ce n’est pas le cas, anticipez en y apposant du produit antirouille. La rouille, en plus de détériorer votre boîte, peut s’avérer toxique à forte dose. Pour une utilisation en extérieur, percez votre boîte de petits trous pour permettre à l’eau de s’évacuer. Pour l’intérieur, préférez un recyclage en cache-pot ou en vase.

    4 - Les palettes de transport

    Les palettes sont les matériaux de base pour la création de jardinières très en vogue depuis quelques années ! Indémodables car facilement démontables, elles offrent la possibilité de créer du mobilier à l’infini sans jamais se lasser de l’effet. Elles sont généralement en peuplier, en épicéa, en pin maritime, douglas ou en pin sylvestre. Le type de bois varie selon l’utilisation qu’on en fait. Elles ne coûtent presque rien (quelques euros, tous types confondus), présentent selon des dimensions variées et peuvent se couper et s’agencer aisément sur la terrasse... et à l’intérieur ! Pour créer des jardinières avec une palette, rien de plus simple ! Après l’avoir peinte ou lasurée (ou pas...), il vous suffit de placer vos petits pots ou godets de plantes dans ses interstices. Si vos pots sont trop gros, percez à la scie circulaire un espace un peu plus grand que la taille de votre contenant. L’intérêt de ces techniques est de pouvoir changer ses végétaux au gré des saisons en favorisant la rotation des cultures !

    Savez-vous que les palettes servent également de support pour créer du mobilier de jardin comme des bancs ou des tables ? Essayez et vous réaliserez qu’en plus d’être un allié de votre porte-monnaie, elles sont une solution alternative très tendance et beaucoup moins coûteuse qu’un salon de jardin !

    5 - Les baignoires

    Il n’est pas rare de trouver dans les vieilles bâtisses des baignoires en fonte à l’émail vieilli. Elles finissent soit au fond d’un champ pour abreuver les animaux, soit en déchetterie, mais rarement dans le jardin ! Pourtant, la baignoire est un objet très tendance quand on sait la mettre en valeur et qu’on dispose de suffisamment de place pour qu’elle se fonde dans le paysage. Vous n’avez même pas besoin de la réparer si l’émail lui fait défaut, cela ne donnera que plus de charme à l’ensemble ! Pour éviter de vous lasser à chaque fois que vous passez devant elle, intégrez-la à un massif fourni ou au milieu d’autres éléments de décoration. C’est en effet un élément imposant qui doit raconter une histoire s’il ne veut pas rebuter. Agrémentez-la de plantes à feuillage dense : soit elle sera remplie d’eau, auquel cas vous pourrez la transformer en petit bassin, soit elle servira uniquement de cache-pot et vous permettra de varier les plaisirs au fil des saisons !

    6 - Les aquariums et autres contenants en verre

    Ces objets quelque peu atypiques sont un endroit idéal pour réaliser un petit jardin intérieur à tendance humide. Vous n’avez qu’à y intégrer des végétaux de type couvre-sol rustiques, comme le lierre, qui s’accommode très bien des environnements extrêmes, ou bien quelques plantes pour zones humides comme des petites fougères telles que la capillaire ou la Nephrolepis. Veillez à maintenir une humidité permanente, car cultiver votre petit jardin d’intérieur dans un espace « fermé » accélère l’évaporation.

    7 - Les paniers en osier

    N’avez-vous pas un vieux panier en osier dont vous ne vous servez plus au fond de votre grenier ? L’idée est de recycler votre panier, même percé, en petite jardinière ou cache-pot ! Si vous décidez de le transformer en cache-pot, vous n’avez qu’à le nettoyer, l’épousseter et éventuellement en couper les brins cassés pour lui donner un coup de neuf. Le poncer très localement avec un papier de verre à grains fins peut lui donner un aspect plus lisse et permettre à une peinture de mieux y adhérer.

    8 - Les bouteilles en plastique

    Elles envahissent nos poubelles, et malgré leur recyclage en déchetterie, nous aimons leur donner une utilité plus « verte ». C’est chose faite au potager puisque, une fois coupées en deux, leur matière plastique crée un phénomène de réverbération de la chaleur sur la zone qu’elles protègent. Ainsi, non seulement elles protégeront vos jeunes plants ou semis, mais elles permettront leur croissance optimale en pleine terre en recréant les conditions d’une serre !

    9 - Les chaussures

    Quand les paires de chaussures s’accumulent au fil des années, beaucoup rechignent à les jeter par nostalgie ou instinct de conservation. La solution pour ne plus culpabiliser et leur donner une deuxième vie est de vous en servir comme jardinières ! Il est vrai qu’elles ne pourront servir de contenant à tous les types de végétaux, mais elles accueilleront aisément des plantes grasses (de rocaille de préférence) comme le Sedum ou la joubarbe ! Vous n’avez qu’à y faire quelques entailles et/ou exploiter la partie ouverte de la chaussure. Ce type de jardinière est à privilégier sous abri, sous peine d’assister à leur dégradation.

    Source : Demotivateur