Quand un bistrot de quartier reçoit par erreur une étoile au Michelin

17/02/2017

Pendant quelques jours, un café de Bourges a fait partie des établissement les plus côtés au monde... avec un buffet à volonté.

    uand on cherche sur Google Le Bouche à Oreille, un petit bistrot de la ville de Bourges, seuls deux brefs avis permettent de se faire une idée de la qualité de la nourriture qu’on y trouvera. Le plus positif lui attribue tout juste 3 étoiles (sur 5 possibles) et s’accompagne d’un commentaire des plus courts : « Cuisine normale. » On est très loin des restaurants gastronomiques et sophistiqués qui aspirent chaque année à obtenir une étoile au prestigieux Guide Michelin.

    C’est pourtant cette humble brasserie de quartier qui s’est vu offrir ce luxe auquel si peu d’enseignes ont droit, et qui peut se targuer d’avoir été, ne serait-ce que quelques jours, un resto étoilé. Sur le site du fameux Guide, Le Bouche à Oreille de Bourges a en effet été confondu avec un restaurant du même nom, situé à Boutervilliers dans l’Essonne. Autre élément ayant contribué à la méprise : les deux établissements se trouvent dans une rue dite « de la Chapelle ».

    Mais c’est à peut près tout ce qui rapproche Le Bouche à Oreille berruyer de son homologue francilien. Car si les termes « cuisine normale » ne sont pas les plus élogieux quand il s’agit de qualifier la nourriture servie dans un resto, ils correspondent bien à ce qui est proposé dans le bistrot. « L’esprit ici, c’est que la porte est ouverte à tout le monde. On fait une cuisine rapide, maison, buffet à volonté, plat du jour, dessert », expliquait Véronique, la gérante, à France Bleu. Comme quoi, les étoiles sont peut-être vraiment données à tout le monde, après tout.

    Source : Konbini