L’assembleur de mots

20/02/2017

Esthète de la littérature, Pierre Thiry écrit et anime des ateliers d’écriture. Tout pour les mots !

    Les premiers mots de Pierre Thiry sont pour ses origines terriennes et lorraines, lorsqu’on le rencontre. Une fierté pour cet intellectuel. Arrivé à Rouen à l’âge de 10 ans, il « aime cette ville portuaire, magnifique architecturalement avec son esprit modeste », estime-t-il. Pierre Thiry passe avec son violoncelle par le Conservatoire, le lycée Corneille et décroche une maîtrise de droit public. Sa passion pour l’Histoire l’oriente vers la diplomatie et l’apprentissage de l’arabe pendant deux années. « C’est là que je me suis plongé dans la linguistique », explique-t-il. Pendant 14 ans, il est administrateur du Centre d’arts et d’essais de Mont-Saint-Aignan.

    Toujours avec une soif d’apprendre, il retourne à la faculté et obtient un master en développement local sur les politiques culturelles. Seulement, la littérature ne l’a jamais quitté. « Pendant toutes ces années, pour différentes raisons, j’ai toujours écrit. Pour moi, c’est essentiel. De plus, lire pour moi à toujours voulu dire écrire », déclare cet admirateur des œuvres de Montesquieu, Laurence Sterne, Victor Hugo et Gustave Flaubert.

    J’ai toujours écrit. Pour moi, c’est essentiel

    Devenu « un explorateur de l’imaginaire », Pierre Thiry publie son premier ouvrage, « Ramsès au pays des points-virgules » en 2009. Suivent trois autres livres dont le dernier, « Sansonnets un cygne à l’envers » est une invitation à jouer avec les mots.

    En 2011, après une formation au Centre interculturel de communication, langues et orientation pédagogique (Ciclop) à Paris, l’auteur devient animateur d’ateliers d’écriture : « Avec 3 à 7 personnes pendant environ 2 heures et demi, nous écrivons, lisons et écoutons les autres. Toujours avec une feuille et un stylo. Avec ce chemin d’écriture, des particuliers, des professionnels ou des auteurs cherchent des choses diverses. Ils ont envie, besoin ou ont des difficultés à écrire. Mais, pas tous pour rédiger des romans », explique Pierre Thiry.

    Ces exercices pour tous les publics se déroulent plusieurs fois par semaine, soit à La Quintessence ou au Gens Heureux à Rouen. En parallèle, l’auteur est toujours au travail. Quatre projets sont en route, dont un pour le prochain salon du livre à Paris.

    >> Info pratique : pierrethiry.wordpress.com